Faux plafond (Rénovation)

Faire une demande

 

 

Faux plafond (Rénovation)

Si l’on se réfère aux projets décoratifs ou architecturaux de ces dernières années, il est difficile de ne pas constater la place de plus en plus importante que tient le faux plafond, connu également sous son autre appellation « plafond suspendu ». Son premier nom vient du fait qu’il est destiné à se trouver sous le plafond principal.

L’intérêt de cet élément est tout d’abord esthétique. Celui-ci permet en effet de dissimuler des imperfections du plafond dues, entre autres, à des canalisations, gaines de ventilations ou des câbles électriques. On peut ainsi dire que le faux plafond contribue à l’amélioration de l’ambiance et du design d’une pièce, même si beaucoup de personnes hésitent encore à l’adopter.

N’oublions pas qu’il est possible d’utiliser le faux plafond pour distinguer les espaces entre deux pièces, pour mettre ces dernières en valeur et pour déterminer l’ambiance de chacune d’entre elles. Et avec la multitude d’options existantes sur le marché, vous avez la possibilité de vous trouver dans un univers qui vous convient. Et il faut aussi se rappeler que le faux plafond convient à n’importe quelle surface.

En plus du surplus esthétique qu’il apporte, le faux plafond intéresse pour une autre raison. Il a notamment une certaine valeur auprès des personnes résidant dans un immeuble d’habitations collectif : le fait qu’il soit un excellent isolant. Ce qui met à l’abri des bruits grinçants provenant du voisin du dessus et permet de moins consommer en chauffage. Cette vertu peut même encore être améliorée via, par exemple, l’insertion entre le plancher et le faux plafond d’un matelas de laine de verre.

Enfin, le prix ne devra pas constituer un frein pour l’adoption de cet élément dans une construction. En contactant un artisan qui connaît bien le domaine en effet, il est possible de profiter au maximum de ces deux avantages sans avoir à casser la tirelire.

Des faux plafonds pour intégrer les réseaux

Quelques centimètres seulement sont perdus en hauteur dans une pièce. Un rail est fixé aux murs tout autour de la pièce. Les rails complémentaires sont suspendus au plafond d’origine. La place disponible permet de faire passer des gaines électriques, de cacher des canalisations d’alimentation en eau.

Cette utilisation est par exemple très classique pour la rénovation d’un ancien appartement de grande hauteur. On profite du faux-plafond du couloir pour faire cheminer toutes les gaines électriques des pièces à desservir. Ce type d’installation évite de procéder à de multiples saignées dans les murs d’origine.

Quels sont les types de faux-plafonds existants ?

Pour la mise en œuvre d’un faux plafond, il existe deux options : le plafond suspendu et le plafond tendu.

Plafond suspendu

Comme son nom l’indique, on obtient un plafond suspendu en accrochant à une structure métallique légère et rapportée des lames de bois ou PVC, des lambris de plafond, des plaques de plâtres ou de briques à plafond en céramique ou en terre cuite. Pour la finition, les artisans qui s’en occupent utilisent généralement un enduit au plâtre.

Toute personne optant pour cette solution aura l’avantage d’avoir la possibilité d’insérer dans l’espace se trouvant entre le plafond et le faux plafond des matériaux isolants, des câbles électriques et des canalisations, entre autres. Cette option ne trouve cependant son intérêt que pour un projet de rénovation. Pour la construction, le mieux est de se tourner vers d’autres options.

À noter que le plafond suspendu existe en divers modèles composés, entre autres, de spots intégrés, corniches ou gorges lumineuses.

Plafond tendu

L’obtention de ce type de faux plafond nécessite de tendre entre les murs une toile connue sous le nom de velum. Il s’agit d’une toile en matière plastique dont la mise en œuvre est plus compliquée, nécessitant le recours à un professionnel qui s’y connaît. Sinon, on ne pourra pas profiter pleinement des avantages que peut fournir cette solution.

Si l’on ne se concentre que sur l’aspect esthétique, cette deuxième option est la meilleure du fait notamment de sa capacité de donner encore plus d’élégance aux intérieurs contemporains et modernes. Le seul bémol concerne son incapacité à recevoir des matériaux isolants permettant d’optimiser la performance énergétique d’un bâtiment. Il s’agit tout de même d’un inconvénient pouvant facilement être oublié de par son apport esthétique.

Combien coûte un faux plafond ?

Le faux plafond est un accessoire d’intérieur plébiscité par de nombreuses personnes dans le cadre de la construction et la rénovation du logement. Sa pose intervient très souvent à suite de travaux dans les pièces de la maison. 

En effet, il est sollicité pour cacher les nouvelles gaines électriques ou encore pour dissimuler les nouvelles canalisations un peu voyantes sur le plafond d’origine. Contrairement à l’opinion d’un grand nombre de personnes, l’achat d’un faux plafond n’est pas seulement motivé par un besoin esthétique. Il est aussi utilisé dans le cadre de l’isolation phonique et thermique.

Les faux plafonds se déclinent en plusieurs modèles et leur prix varie en fonction du type de plafond, de la superficie ou encore du coût de la pose. Le guide de prix pour faux plafond vous permettra d’y voir plus clair, et de trouver le budget adéquat pour votre projet.

 

 

 

Le prix et pose d’un faux plafond

Chaque faux plafond comporte des particularités, précisément en ce qui concerne les matériaux utilisés pour sa confection. Ses composants sont d’ailleurs des éléments prépondérants pour l’estimation d’un devis d’installation.

Le prix du faux plafond tendu

Le faux plafond tendu est une option de plus en plus sollicitée, aussi bien chez les professionnels que chez les particuliers. C’est en quelque sorte la nouvelle vedette des projets de rénovation en France.

Ce type de plafond est aussi le choix privilégié de certains experts du design et de la rénovation pour plusieurs raisons. Elle permet tout d’abord de dissimuler, de manière habile et simple, le vieux plafond très abîmé. En outre, sa structure est réputée pour sa grande résistance aux conditions extrêmes, particulièrement à l’humidité qui a un effet très corrosif sur les matériaux de construction en général.  

Le montant du devis d’installation d’un plafond est loin d’être uniforme. Les prix de la pose varient surtout en fonction du type de matériaux choisi. Toutefois, il est possible de déterminer un intervalle stable se situant entre 20 et 60 euros par mètre carré pour un plafond en PVC.  Pour un plafond en polyester il faut prévoir entre 40 et 80 euros.

Il arrive cependant que cet intervalle soit revu à la hausse lorsqu’on tient compte du nombre d’angles de la toile. L’intervalle de prix oscille aussi en fonction de la qualité de l’isolant choisi pour son plafond tendu.

La pose du faux plafond tendu

La pose d’un faux plafond tendu comprend deux méthodes :

  • La pose à chaud.
  • La pose à froid.

Avec les fournitures comprises, le prix moyen peut rapidement se retrouver entre 70 et 120 euros par mètre carré.

Prix et pose d’un faux plafond suspendu

Considéré comme le faux plafond classique, le faux plafond suspendu est un accessoire dont l’ossature est généralement faite de métal. En outre, la polyvalence de sa structure lui permet d’être associé à de nombreux autres matériaux comme les plaques de plâtre, l’aluminium, le bois, ou encore le PVC.  

Le prix du faux plafond suspendu

L’installation de ce type de plafond est beaucoup plus aisée à mettre en place. Par ailleurs, son usage concilie esthétique et propriétés techniques. En plus d’apporter de la fraîcheur à une pièce, elle est d’un grand apport pour l’isolation thermique et phonique.

Hors main d’œuvre, l’intervalle de prix d’un faux plafond suspendu varie entre 8 et 15 euros le mètre carré. Pour ce qui est de l’isolant, le prix oscille entre 5 et 35 euros par mètre carré en fonction de la qualité du produit.

La pose d’un plafond suspendu

Poser un faux plafond suspendu requiert une certaine prudence dans la mesure où les matériaux à utiliser sont assez conséquents. De plus, les bords doivent absolument être parfaits, installés dans un angle de 90 degrés. Il faut prévoir entre 5 et 10 euros par mètre carré pour le prix de la pose d’un plafond suspendu.

Grâce au concept de Planète Services, nous pourrons vous diriger vers le professionnel qu’il vous faut grâce aux avis d’autres clients qui ont déjà évalués ces intervenants et surtout qui sera adapté à vos critères personnels que nous avons pu découvrir ensemble lors de notre premier rendez-vous directement chez vous.

 

Faire une demande

 


Concrétisez
vos projets

Avec
Planète Services

Pap'S partout

Trouvez rapidement et gratuitement une
entreprise de qualité pour réaliser vos projets

Faire une demande