Assainissement

Faire une demande

 

Assainissement

Les travaux d’assainissement sont réalisés dans le but d’améliorer la situation sanitaire d’une habitation, d’une ville, de l’environnement. Réaliser un assainissement est une étape cruciale dans le cadre de la construction d’une maison.

Vous avez des assainissements à réaliser au sein de votre habitation ? Vous souhaitez en savoir plus sur les travaux d’assainissement dans la construction ? Voici une liste de questions qui vous permettront de comprendre les thématiques liées à l’assainissement.

L’assainissement d’une maison vise à traiter toutes les particules de produits ménagers et organiques qu’elle produit. Il existe trois types d’assainissement à savoir :

  • L’assainissement collectif
  • L’assainissement semi-collectif
  • L’assainissement individuel

L’assainissement collectif évacue les eaux usées vers le réseau d’assainissement mis en place par la ville. Il faut que votre maison soit construite au plus près des raccordements ce qui est le cas de la majeure partie des constructions situées en zones urbanisées.

L’assainissement semi-collectif compose le réseau d’assainissement d’un petit nombre d’habitations, il permet d’apporter des solutions mutualisées pour de petites communautés de logements.

Enfin, l’assainissement individuel, principalement exploité dans les zones rurales très peu densifiées, peut se faire grâce à une fosse septique ou une micro station d’épuration. Il n’est raccordé à aucun réseau public d’assainissement appelé le tout-à-l’égout.

Tout l’intérêt du concept Planète Services, être au plus proche de vous pour vous renseigner sur le domaine de votre projet en y récupérant toutes les informations dont vous avez besoin et affiner votre projet grâce à son site. Vous récupérez des réponses aux quelques possibles questions que vous vous posez avec une proposition d’accompagnement personnel. On se rencontre directement chez vous et ce gratuitement, pour vous proposer le professionnel qui vous correspond le mieux.

Le coût des travaux d’assainissement

Propriétaire de votre maison, vous ne devez absolument pas procéder au rejet dans la nature, ni de vos eaux usées ni de tout autre liquide. Cela doit se faire en vous reliant au réseau communal s’il est disponible pour votre domicile. Si tel n’est pas le cas, une installation individuelle de traitement est nécessaire : fosse septique ou bien mini station d’épuration. Pour ce qui est des eaux de pluie, si votre parcelle est soumise au raccordement au système d‘égout communal, vous devez également les y guider. L’ensemble des techniques mises en œuvre pour ce faire est le domaine de l’assainissement.

En l’absence d’égout collectif

En zone rurale, on rencontre encore des zones non reliées à un système de collecte collective des eaux usées. C’est à chacun alors de procéder au traitement à l’aide d’une fosse septique ou d’une mini station d’épuration. Le rejet direct dans la nature d’eaux usées non traitées est formellement interdit. Dans le cadre d’un projet neuf, c’est d’ailleurs un cas de refus de permis de construire.

Les techniques pour l’assainissement individuel sont bien au point, l’appel à un spécialiste est gage de qualité. Il est surtout l’assurance d’une installation efficace qui demandera très peu d’entretien, voire pas du tout. Autant ne pas être désarmé le jour où en urgence il s’avère nécessaire de procéder à un curage d’une fosse septique mal conçue.

En présence d’une collecte collective

Pour l’habitat individuel, le branchement sur ces conduites est impératif. On étudiera principalement la pente naturellement disponible afin que l’écoulement se passe sans problème entre l’habitation et la collecte sous la rue. Une ou plusieurs pompes de relevage seront éventuellement prévues et faciles d’accès en vue de leur entretien. Suivant la conformation des lieux et en particulier de la profondeur de la nappe d’eau, une pompe de secours dans la cave la plus basse est souvent à prévoir en cas d’intempérie exceptionnelle. Cela permet de parer à ce type d’événement sans devoir faire appel à une aide extérieure.

On ne rejette pas n’importe quoi

Même quand on est relié à un système collectif de collecte, on ne peut pas rejeter ses eaux usées sans prendre de précautions. Dans le cadre d’un habitat classique, relié à l’égout communal, il n’y a généralement pas de traitement spécial à effectuer. Dès qu’une utilisation professionnelle est en jeu, même à petit niveau, il faut étudier la chose.

Assez souvent, il sera exigé de procéder à une séparation des graisses dans un bac spécialisé avant le rejet de la partie non souillée. Pour l’installation de ce bac, des normes précises existent et votre entreprise d’assainissement les connaît. Ce bac et ses équipements annexes demanderont à être entretenus régulièrement. Enfin, une partie des déchets devra être pompée puis évacuée par camion. Cette activité est également réglementée pour assurer la traçabilité des déchets.

Les deux grandes occasions d’appeler une entreprise d’assainissement

Lors de votre installation ou de la rénovation de votre propriété, cette entreprise sera sollicitée pour effectuer ou réviser votre installation de traitement ou votre raccordement au réseau public. Cela entraîne évidemment quelques travaux de terrassement. Même s’il s’agit d’un simple branchement direct à l’aide de la pente naturelle, des regards seront installés. Par ces trappes, il sera possible de procéder à une inspection visuelle ou vidéo. Elles seront également très utiles si un engorgement est provoqué par une obstruction, totale ou partielle.

Durant la vie de votre installation, on peut s’attendre à quelques visites avec un camion de pompage. Une installation bien conçue ne permet pas de se passer totalement de ces visites, elle permet de les effectuer sans problème et sans odeurs trop gênantes.

Les installations d’assainissement : comment et à quel prix ? 

Au 1er janvier 2013, l’ensemble des habitations n’étant pas relié au système d’assainissement collectif se devaient de faire installer une fosse septique ou tout système individuel capable de traiter les eaux usées. Voilà pourquoi il est maintenant obligatoire de fournir un diagnostic effectué par le Service Public d’Assainissement Non Collectif lors d’une vente immobilière. Si votre installation n’est pas aux normes, vous disposez alors d’un an pour réaliser les travaux nécessaires ou devez en informer le nouvel acquéreur, qui disposera du même délai. Le coût de tels travaux oscille entre 1500 et 8000 €, en fonction de nombreux critères tels que les matériaux utilisés, le prestataire choisi, les caractéristiques de votre terrain, etc. La moyenne constatée sur l’ensemble du territoire français est évalué à 6800 €, ce qui constitue donc un investissement conséquent. Mais sachez que cela pourra vous éviter de lourdes amendes, vous aidera à vendre votre terrain le cas échéant, et qu’il est possible de bénéficier d’un prêt à taux zéro, dans la limite de 30 000 €, sur une durée de remboursement maximale de 15 ans.

La législation impose également des obligations aux propriétaires de bâtiments qui se trouvent dans des communes équipées d’installations collectives. Il leur faut en effet se raccorder au système collectif dans les 2 ans qui suivent sa mise en service, ce qui nécessite à la fois la réalisation de travaux sous la voie publique et sous votre propre terrain. Le coût sera un peu moins élevé que dans le cas d’un système individuel, mais reste non négligeable : entre 200 et 400 €/mètre linéaire pour la pose des canalisations par un professionnel, auxquels il faut ajouter une taxe de la commune se situant entre 500 et 1000 €. Il est également possible que des frais supplémentaires viennent alourdir la note : condamnation d’une ancienne fosse septique, pompe de relevage, etc. Toutefois, sachez que la mairie peut prendre en charge une partie de ces dépenses, sous certaines conditions.

Choisir son système de gestion des eaux usées

  • Quelle doit être la capacité de la cuve ?

On estime qu’une habitation doit disposer d’une cuve de 3000 litres dès lors qu’elle a 5 pièces principales ou moins, de 4000 litres pour 6 pièces principales et de 5000 litres pour 7 pièces.

  • Quel matériau pour ma fosse septique ?

Peu recommandé, l’acier fait partie des matériaux qui ont la durée de vie la moins longue. En revanche, le béton est plébiscité pour sa tenue dans le temps (environ 20 ans avec un bon entretien) et son bon rapport qualité-prix. Le plastique est un également un bon compromis, qui se veut durable et moins cher que le béton, mais qui subit parfois des dommages importants au cours de son installation.

L’installation de la fosse septique 

  • Puis-je disposer la fosse où bon me semble ?

Il est indispensable de respecter certaines règles pour installer votre fosse : elle doit être à au moins 35 mètres d’un puits, 5 mètres de la résidence, 3 mètres des limites de propriété et des arbres. Par ailleurs, elle ne doit pas se situer sous un espace où passent des véhicules ou sous un stock de charges lourdes.

  • Ai-je besoin d’une autorisation ?

Pour installer un système d’assainissement individuel, il faut d’abord déposer un dossier en mairie et attendre sa validation par le SPANC, qui effectuera un diagnostic coûtant entre 80 et 150 €. Dans certains cas, il vous faudra également faire une demande de permis de construire pour réaliser les travaux.

  • Dois-je obligatoirement faire appel à des professionnels du bâtiment ?

Vous êtes libre de réaliser vous-même les travaux, mais à vos risques et périls puisqu’il s’agit d’une opération complexe ! Avec une entreprise spécialisée, vous avez en effet la garantie que la pose se fait de manière sécurisée et adéquate, évitant ainsi une éventuelle pollution de l’eau ou des dégâts coûteux à réparer. De plus, pour bénéficier du prêt à taux zéro, il faut absolument passer par une entreprise certifiée RGE.

Les FAQ relatives aux travaux d’assainissement d’un logement

Comment se présente l’assainissement individuel ?

Encore appelé assainissement non collectif, l’assainissement individuel fonctionne en deux étapes : le prétraitement et le traitement. Le prétraitement implique l’utilisation d’une fosse septique plus un bac à graisse. Dans le cadre d’une nouvelle construction, l’installation d’une fosse toutes eaux est obligatoire.

Le traitement repose sur une purification des eaux par épandage dans le sol ou autres techniques de filtration telles que l’usage de filtres à sable ou filtres par plantes (coco, bambous, lagunage, etc.). Les micros-stations d’épuration permettent de faire à la fois le travail de prétraitement et de traitement.

Comment fonctionne une micros-station d’épuration ?

La micros-station d’épuration est une solution efficace en matière d’assainissement individuel. Contrairement à la fosse septique, elle est très facile, rapide à installer et ne dégage aucune odeur.

Il faut distinguer les micros-stations à culture fixée qui retiennent les bactéries sur des supports aux micros-stations à culture libre qui mettent les bactéries en suspension dans l’eau et la boue.

L’installation d’une micros-station d’épuration passe par un terrassement, une pose de la micros-station à l’emplacement choisi au préalable, et par un branchement et raccordement électrique.

Une micros-station d’épuration est solide, compacte, écologique et économe tout en donnant la possibilité de réutiliser l’eau en irrigation souterraine.

Quel est le fonctionnement d’un assainissement collectif ?

L’assainissement collectif encore appelé tout-à-l’égout est un réseau public de collecte des eaux usées, mis en place par la commune. Il permet selon sa structure soit d’évacuer séparément les eaux usées et les eaux pluviales, soit d’évacuer par le même réseau les eaux usées et les eaux pluviales ensemble.

Son installation doit nécessairement respecter certaines conditions :

  • Une suppression du raccordement des eaux usées vers la fosse septique
  • Un raccordement en deux parties, sur votre terrain et sur la voie publique
  • La réalisation de certaines démarches à faire auprès de la mairie pour autorisation de travaux

Quels sont les éléments qui déterminent le prix des travaux d’assainissement ?

Pour l’installation d’une micros-station d’épuration, le prix varie selon la taille de l’installation, qui dépend directement du nombre d’habitants.

Le prix d’un assainissement collectif dépend de l’entreprise en charge des travaux. Toutefois, il est possible de faire vous-même certains travaux, tels que le creusage des tranchées par la location d’une mini-pelle, afin de diminuer la note de raccordement au tout-à-l’égout.

En ce qui concerne le financement de l’assainissement individuel de votre maison, il est possible de bénéficier d’aides comme une TVA à 10 %, des aides de l’Anah, un prêt de la CAF ou d’une caisse de retraire, un éco-prêt à taux zéro.

Vous y voyez plus clair ? Alors réalisons votre projet avec Planète Services en nous contactant au 0.806.806.086 (Service gratuit + appel non sur taxé) et prenons rendez-vous ! Ou remplissez tout simplement notre formulaire.

Faire une demande

 

 

Fosse sceptique / Bac à graisse


Concrétisez
vos projets

Avec
Planète Services

Pap'S partout

Trouvez rapidement et gratuitement une
entreprise de qualité pour réaliser vos projets

Faire une demande