Les travaux de gros œuvre, définition, caractéristiques et tarifs

Publié le 21/03/2019

Les travaux de gros œuvre désignent les métiers, les spécialités qui contribuent à ériger un bâtiment hors du sol. On parle aussi de mise hors d’eau et hors d’air d’une construction. Cela concerne plusieurs entités professionnelles que sont les maçons, les charpentiers, les couvreurs. En simplifiant le tableau, en ce qui concerne une maison, on peut dire que cela représente les fondations, l’ossature, les murs, le toit et les fenêtres. Le gros œuvre ne comprend pas les arrivées de l’eau, de l’électricité et à l’intérieur de l’édifice les murs ne sont pas dressés. Ces derniers éléments concernent le second œuvre, qui lui a pour ambition de rendre le lieu habitable.

Les fondations

C’est l’un des aspects les plus importants d’une construction, puisqu’il détermine l’équilibre de l’ensemble et conditionne la qualité finale de l’édifice. Il comprend plusieurs phases importantes et interdépendantes. Tout d’abord, le terrassement consiste à préparer le terrain, à le façonner. En modifiant son relief par le déplacement de terre, vous créez les conditions idéales au lancement du projet.

Puis il faut ensuite creuser de façon précise l’emplacement de la maison, du bâtiment. Les tranchées qui serviront plus tard à l’acheminement de l’eau et de l’électricité sont également creusées. C’est l’excavation.

C’est alors le moment de creuser les fondations proprement dites. Selon la taille du bâti et la constitution géologique de la zone, elles seront d’une certaine profondeur. Pour information, ces tranchées peuvent aller de 1 mètre de profondeur à 12 mètres pour les plus importantes !

Enfin, pour clôturer cette première étape, c’est maintenant la pose du plancher, élément primordial lui aussi. Il est souvent élaboré selon la technique du vide sanitaire. Il s’agit en fait de laisser un vide d’air entre le sol et la maison, ce qui permet d’éviter les remontées capillaires et endigue le radon, un gaz nocif, émanant de la terre.

Pour l’ensemble de ces interventions, le coût oscille entre 100 € et 200 € du m3, selon les profondeurs.

L’élévation des murs

Là encore, cela est du ressort du maçon, qui suivra vos envies pour le choix des matériaux. Il peut indifféremment travailler avec la brique, la pierre, le parpaing, le béton cellulaire ou encore le bois. Selon le matériau, et donc la facilité à le manipuler le coût est relativement variable. On estime entre 40 € et 120 € par m2 tout compris, le prix de la mise en œuvre de ce type de chantier.

La charpente

On change de corps de métier pour ici faire appel au charpentier. La charpente est la structure qui va soutenir la toiture, mais son rôle ne s’arrête pas là puisqu’en plus elle va participer à la solidité de l’ensemble de la structure. En effet, elle va de fait répartir les charges verticales de la maison et ainsi équilibrer les forces.

Le coût de la pose d’une charpente classique est compris entre 70 € et 130 € HT. Les autres travaux de menuiserie, comme la pose des fenêtres, de la porte d’entrée le taux horaire varie selon les artisans et la zone géographique. Le choix et la qualité des matériaux font, selon les cas, baisser ou monter la facture. Généralement, les prix se situent entre 200 € et 600 €, ce qui donne une fourchette plutôt grande, il est vrai.

La toiture

La couverture de la maison est un aspect lui aussi important, puisqu’il conditionne l’étanchéité de votre future habitation. Le choix de la couverture viendra finaliser le projet.

Vous pouvez constater qu’il est plutôt complexe de définir un budget précis sans avoir à disposition des éléments précis. Quelles sont les caractéristiques de votre terrain ? Quel type de construction avez-vous choisi ? Les matériaux sont-ils de qualité supérieure ou pas ? Autant d’éléments que vous seuls connaissez, et qui vous permettront d’affiner le budget de votre projet.

Concrétisez
vos projets

Avec
Planète Services

Pap'S partout

Trouvez rapidement et gratuitement une
entreprise de qualité pour réaliser vos projets

Découvrir le concept